Le blog de la langue des oiseaux

  • Thibault Fortuner

Le FN par la langue des oiseaux


1er article/2

Aux dernières élections présidentielles, j’avais fait une interprétation des affiches de campagne des candidats à la présidence, sur les conseils de mon amie sémiologue Elodie Mielczareck (vous pouvez suivre son blog et ses articles sur : le blog de la sémio)

Cette année, je vais interpréter par la langue des oiseaux, les initiales des partis politiques. Il n’y aura pas tous les partis. Seulement ceux qui sont nommés le plus souvent par leurs initiales plutôt que par leur nom. Ceci est un réflexion et pas une tribune politique. Je veux juste voir ce que peuvent véhiculer dans l’inconscient les initiales des partis.

Par ailleurs, les interprétations que je fais ici sont succinctes puisque chaque lettre a bien d’autres significations en langue des oiseaux. Les sens de toutes les lettres ainsi que le pourquoi de ces significations sont dans le tome 2 du livre "L’être et les maux par les mots et les lettres."

Aujourd'hui le FN. Les autres partis seront vus dans le 2e article sur le sujet.

FN

Par la langue des oiseaux, le F parle du feu et de tout ce qu’il symbolise notamment la passion (voir pourquoi dans l’onglet sens des lettres).

En positif, le FN envoie donc le message d’un parti passionné, d’un parti guidé par la passion.

En médecine chinoise, le feu est l’élément en lien avec le cœur. Or, en décodage, le cœur parle de territoire, de possession, de la crainte de perdre son territoire...

Le FN porte donc, inconsciemment et intrinsèquement, en lui, le côté territorial : l’importance de la conservation du territoire, la peur d’être dépossédé ; la lutte pour conserver son territoire ou le territoire. On peut y voir le côté nationaliste du FN.

  • N, en langue des oiseaux, parle de négation et de haine.

  • F, le feu renvoie aussi aux flammes, à la destruction et à la violence.

Nous pouvons alors avoir une passion (F) pour la négation et l’opposition (N) ; une opposition (N) passionnée (F) mais aussi une négation (N) du territoire (F) ou la crainte de voir son territoire (F) nié (N).

Le feu étant aussi lié symboliquement au père et à l'autorité, on peut aussi lire dans FN :

  • une haine (N) du père (F) ou la haine (N) de l’autorité (F) ;

  • une négation (N) du père (F) ; une négation (N) de l’autorité (F) ;

  • une opposition (N) au père (F) ; une opposition (N) à l’autorité (F).

"FN" peut aussi parler, en langue des oiseaux, du "F haine"… du feu de la haine… métaphoriquement, le FN peut alors incarner, être perçu ou renvoyer l’image d’un parti violent qui attise la haine ou qui n’existe que grâce à la haine et la violence.

Dans l’autre sens

  • N, par le tarot, parle aussi de paix, de conciliation, de réconciliation…

FN peut donc révéler, inconsciemment, une passion (F) pour la paix (N), un désir ardent (F) de conciliation ou de réconciliation. Il peut donc y avoir au fond, un profond désir (F) de paix (N). Mais cette belle aspiration à la paix peut s’exprimer dans une forme plus dure et moins juste de violence, de haine et de négation de l’autre (N). Le N parlant à la fois de paix et de négation, il peut aussi y avoir dans FN, la croyance que pour avoir la paix il faut nier l’autre.

FN peut aussi porter le rêve de se réconcilier (N) avec le père ou avec l’autorité (F) ou d’avoir un père (F) plus conciliant (N).

Remarque

Ce parti a une grande cohérence entre ce qu’il exprime, ce qu’il dégage et les symboles qu’il utilise.

Par exemple, il est intéressant de voir que nous retrouvons le feu du F de FN, dans la flamme tricolore du logo de ce parti.

Par ailleurs, depuis quelques années, ce parti cherche à se débarrasser de son image violente passionnée et sulfureuse ; il cherche à se "dédiaboliser". Symboliquement, on peut donc imaginer qu’il cherche à enlever le F de FN, c'est-à-dire le feu symbole de la violence, de l’enfer et donc du "diable", surtout quand ce feu est associé à la haine (N). Or, la personne qui a amorcée cette "dédiabolisation" se prénomme Marine qui, en langue des oiseaux, peut renvoyer au "marin", à "la marine" et donc à la mer et à l’eau. Nous avons donc de l’eau (marine) pour éteindre le feu (F de FN).

Consciemment ou inconsciemment Marine Le Pen utilise d’autant plus cette symbolique de l’eau pour "dédiaboliser" le FN que son mouvement s’appelle : la vague bleu marine…

Symboliquement, c’est alors comme si elle mettait de l’eau là où il y avait du feu ; comme si elle cherchait avec l’eau à éteindre ce feu, cette passion, cette violence ou encore ce père qui a bien servi ce parti dans un sens mais qui l’a desservi à un niveau plus grand, plus national…

Le risque qu’elle prend est d’éteindre avec un trop d’eau, la flamme du FN et de perdre le socle dur, violent et passionné qui formait à l’origine ce parti… ou de perdre son père.

Autre interprétation

Par ailleurs, le F et le P sont deux lettres qui peuvent être inter-changées (le pourquoi est expliqué dans les livres : L’être et les maux par les mots et les lettres, tomes 1 et 2). Lors de l’interprétation d’un mot, on peut donc intervertir le F avec le P pour voir les nouvelles significations que cela peut apporter.

FN peut donc aussi s’interpréter avec PN :

  • Le P peut parler de la parole, la promesse, mais aussi de servir

  • Le N peut parler de réconcilier et de paix.

En positif, FN peut alors vouloir évoquer une parole réconciliatrice ; une parole de paix ; une aspiration à servir la paix. Mais, si la paix n’est pas exprimée, n’est pas vécue, il peut y avoir l’envers du N :

  • N : haine / négation

On peut alors y voir la notion de parole (P) niée (N), une sensation de ne pas être écouté ou entendu dans sa parole.

Dans un autre sens, il peut aussi y avoir la négation (N) de ses promesses (P).

FN peut aussi envoyer l’image et être perçu comme le parti véhiculant : une parole (P) de haine (N) / une parole (P) haineuse (N) ; une parole (P) qui nie (N) ; une parole (P) dans la négation (N). On retrouve encore l’idée ou la croyance inconsciente que pour avoir la paix, il faut nier l’autre….

Le FN peut alors être perçu par les uns comme étant au service (P) de la paix (N) et par les autres comme étant au service (P) de la haine (N).

Remarque

Le fait de pouvoir intervertir le F avec le P permet de remarquer quelque chose d’intéressant sur ce parti :

FN peut donc aussi s’écrire PN… Or, dans la partie phonétique de la langue des oiseaux, quand nous prononçons PN nous pouvons entendre "PEN"... Le FN peut donc s’écrire "le PN" qui peut se prononcer : LE PEN.

En langue des oiseaux, ce parti est donc très fortement lié à la famille Le Pen. On peut donc imaginer que ce parti perdrait, dans l’inconscient, de sa cohérence et de sa force s’il était dirigé par quelqu’un d’autre qu’un LE PEN. On peut y voir alors un côté dynastique laissant peu de place ou de possibilités à ceux qui ne font pas partie du clan.

#sensdeslettres #phonétique #languedesoiseaux #FN

©2017 Thibault Fortuner

thibaultfortuner21@gmail.com